Bonjour ou Bonsoir

Trouble Bipolaire – Comment aider les malades

Trouble bipolaire

Trouble bipolaire

Donner un amour inconditionnel aux patients du trouble bipolaire est un travail difficile. Ce n’est pas facile de donner de l’amour et d’être rejeté, non respecté ou même maltraité. Il n’est jamais simple de tendre la main à quelqu’un qui se sent tellement supérieur, qui a des pensées et des émotions désordonnées.

Une connaissance approfondie de la maladie du trouble bipolaire est la première chose à faire. Ensuite, établissez un plan afin de résoudre les problèmes.

 

Vous devez reconnaître les symptômes du trouble bipolaire.

Ce n’est pas la faute de l’être aimé s’il souffre du trouble bipolaire. Il ne contrôle pas ses actes ni ses sentiments.

 

 

Il est important d’observer ses humeurs d’un patient soufrant du trouble bipolaire, ses actes et la façon dont il agit avec les autres. Mettez ces observations par écrit afin d’avoir une base de travail à présenter.

Ne soyez pas embarrassé. Ne pensez pas la maladie du trouble bipolaire comme une humiliation.

Construisez de la confiance. Elle est primordiale pour le patient souffrant du trouble bipolaire. Il ne doit pas croire que vous allez l’envoyer dans une institution psychiatrique ou dans un asile.

Parfois, vous sentirez que vous ne pouvez plus faire face à l’être aimé. Vous serez tenté d’appeler le médecin parce que vous n’en pouvez plus. Ne laissez jamais le malade entendre ces conversations parce que cela ne ferait que rendre la situation bien plus difficile.

 

Trouble bipolaire – Conservez les lignes de communications ouvertes

.

Demandez-vous quoi faire. Penser à de bonnes manières d’aider les êtres aimés n’est pas toujours évident. Des conversations ouvertes et honnêtes sont vitales. Encouragez le patient à parler de ce qu’il ressent et pense. Laissez-les suggérer des manières d’interagir avec eux.

Ne réprimez pas ce que vous ressentez. Mais utilisez des manières positives de lui dire comment vous vous sentez. Les actions négatives ne feront qu’aliéner le patient du trouble bipolaire. Si vous vous inquiétez, parlez-lui de manière gentille et encourageante.

Laissez-le choisir son chemin.

Soyez présent Vous devez être là lorsque le malade du trouble bipolaire a besoin de vous. Et, plus important que l’assistance, vous devez lui offrir amour, compréhension et soutien.
Cordialement

Dominique Bulteel

PS: Vous avez apprécié cet article?

Pourquoi ne pas Cliquez ici pour lire mes prochains articles pour s’inscrire à mon flux RSS pour être prévenu des mises à jour